Growth Engineer

Ce spécialiste est responsable du déploiement technique de l’ensemble des projets Growth et marketing. Au quotidien, sa mission principale repose sur le suivi de ces différents projets afin de s’assurer qu’ils soient implantés selon les directives définies avec une implémentation qualitative et scalable.

Les missions du Growth engineer

Le spécialiste endosse de nombreuses responsabilités avec des missions et un rôle variables en fonction des attentes de l’entreprise et de la taille de celle-ci. Cependant, on retrouve une notion commune, à savoir le modèle AARRR. En réalité, c’est une matrice permettant une meilleure visualisation des étapes du funnel d’acquisition.

Donc, le spécialiste utilisera ces informations avec les équipes business pour mieux comprendre le parcours à déployer pour transformer un simple prospect en client. C’est le principe du lead. Par conséquent, le spécialiste devra utiliser ses compétences afin de déployer des actions précises pour optimiser le parcours de conversion en l’améliorant à chaque étape. Lorsque cela s’avère possible, des techniques d’automatisation seront alors utilisées dans le but de faciliter le travail des équipes marketing.

Mais le rôle du spécialiste est également de traduire les besoins business en implications techniques et dans la mise en place d’un plan d’action afin de répondre aux attentes des Growth Managers et plus particulièrement sur le besoin d’agilité.

Les qualités et compétences du Growth engineer

Les compétences de ce spécialiste sont relativement proches d’un développeur Web full-stack, mais en prenant en considération une approche différente. Il utilisera donc ses qualités en matière de développement Web au profit du business.

La partie growth demeure cruciale dans les compétences du profil et elle correspond à la somme des connaissances en matière de marketing digital, d’analytique et de data afin de compléter le profil du développeur.

Les hard skills se basent sur le développement Web et notamment la maîtrise du CSS3 et du HTML5, ainsi que de parfaites connaissances du monde digital et des nouvelles technologies. Le spécialiste devra également être full-stack afin d’avoir tous les acquis côté client et côté serveur et cela peu importe le langage de programmation.

Il est également préférable d’avoir une première expérience avec les datas warehouse de type Redshift et BigQuery, mais également dans les analyses de données, car c’est une valeur ajoutée particulièrement précieuse pour extraire les données provenant d’une base SQL.

Concernant les soft skills, il est impératif de montrer de l’empathie et d’être à l’écoute des besoins de l’équipe, tout en priorisant les attentes de chacun. Le métier nécessite également de la bienveillance, car certaines évidences pour le spécialiste ne le sont pas forcément pour les autres membres de l’équipe. Pour amener une meilleure collaboration, il est important de faire preuve de patience.

Dans un tel contexte, il faut utiliser le temps imparti pour expliquer les objectifs, ce qui implique une excellente communication orale et écrite. À chaque instant, il faudra utiliser des mots adaptés par rapport à l’interlocuteur et à ses compétences techniques.

Le secret des équipes growth repose sur la collaboration. C’est une mixité des nombreuses expertises afin d’avoir un impact positif sur la croissance du business. Par conséquent, le spécialiste devra être un vecteur dans son équipe et non attendre passivement dans cette organisation.

Le salaire du Growth engineer

Pour définir le salaire du spécialiste, il est important d’intégrer un ensemble de données. Notamment son niveau d’expérience et son niveau de compétence. De plus, la taille et le type de société dans laquelle il travaille, auront également un impact significatif.

Voilà pourquoi un débutant peut espérer un salaire d’environ 35 000 € bruts par an. Mais avec ses succès et ses expériences, son salaire augmentera en conséquence pour atteindre entre 40 000 et 50 000 € bruts chaque année. Mais sachez que certains profils considérés comme experts peuvent facilement dépasser les 65 000 € bruts par an.

Découvrez notre calculateur de salaire pour plus de précision sur le salaire du Growth Engineer.

Les formations pour devenir du Growth engineer

Si vous avez de base une formation d’ingénieur en informatique, il est préférable de se lancer dans un side project afin de mieux maîtriser les enjeux growth. Autrement dit, l’acquisition des utilisateurs et la monétisation. La pratique reste préférable afin d’acquérir suffisamment d’expérience dans le domaine. Pour cela, orientez-vous vers une formation en marketing analytique ou en marketing digital.

Si par contre vous avez un cursus commercial ou marketing, il faudra par contre investir dans une formation de développeur et justifier d’une solide expérience en tant qu’indépendant au sein d’une équipe avant d’envisager un poste de growth engineer. Ce sera notamment le cas en commençant par une formation développeur Web afin d’acquérir les bases nécessaires en programmation.

Mais il faut savoir que d’une manière générale, il n’existe pas de formations spécifiques afin d’accéder à ce métier. Vous trouverez souvent un cursus propre au développement Web, mais d’autres aspects devront impérativement être maîtrisés afin d’être crédibles.

Après le bac, il vous sera possible de suivre une formation sur une période de trois ans afin de vous spécialiser dans le marketing digital et ensuite de vous spécialiser dans un mastère expert stratégie digital pour atteindre le niveau bac+5. Mais vous pourriez suivre un cursus spécialisé dans le développement Web pour obtenir également le diplôme d’ingénieur. Cela constitue une base solide en vue de développer de nouvelles compétences à travers votre activité professionnelle.

Au-delà du parcours, il est préférable de montrer un intérêt et une curiosité naturelle sur les sujets product marketing, acquisition et CRM. Idéalement, des expériences impliquant des outils de growth marketing comme Zapier, Hubspot ou Segment.

Quelles sont les perspectives d’évolution du Growth engineer ?

Le caractère transverse du métier ouvre de nombreuses portes et de multiples évolutions. Par exemple, en tant qu’Head of CRM, Head of Product, Growth Operations ou Head of Growth Engineering.

Mais d’autres métiers sont également possibles comme responsable acquisition. Dans ce cas-là, la personne sera chargée de la coordination des canaux d’acquisition afin de favoriser la croissance de l’entreprise. Mais également en tant que responsable expérience client avec cette fois-ci pour objectif d’encourager l’ergonomie d’un site Web pour que les visiteurs puissent bénéficier de la meilleure expérience client.

Quels sont les autres intitulés de poste du Growth engineer ?

À proprement parler, il n’existe pas d’autres intitulés de postes, bien qu’il existe des centaines d’appellations avec le profil growth comme growth marketer, growth hacker, growth manager etc.

Découvrez nos jobs

Data
Aix-en-provence - 46K à 51K Data Analyst – Soleil & Vacances – Aix-en-Provence (H/F) CDI
Data
Paris - 61K à 68K Senior Backend & Data Engineer – Start Up Early Stage – Paris (H/F) CDI
Chef de projet MOA /MOE
Paris - 670€ à 730€ Chef de projet Data – App Mobile – Paris – H/F Freelance
Postuler à l'annonce Postuler à toutes les annonces Ingénieur système linux orienté web
Remplissez le formulaire
C'est tout bon

On vous recontact au plus vite !
En attendant, vous pouvez toujours consulter nos autres jobs !

rotate screen

Retourner votre tablette pour une meilleure navigation